Pfff...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 /!\ Avis aux sous-mariniers /!\

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Wakan Tanka

avatar


MessageSujet: /! Avis aux sous-mariniers /!   Mar 11 Jan - 18:07

Voici un sujet de dissertation censé éveiller votre imagination subaquatique :

Pourquoi un vieil homme pleure-t-il près d’une femme chauve qui danse et d’un garçon triste qui chante ? confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernestin sous-marinier

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Mar 11 Jan - 19:29

Parce qu'être des personnage de dissertation c'est pas une vie facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakan Tanka

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Mar 11 Jan - 20:08

il y a tout de meme la présence de cette femme chauve qui danse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le cerveaulent

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Mar 11 Jan - 20:42

bah elle n'a pas vu qu'il pleurait tout simplement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakan Tanka

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Mar 11 Jan - 21:32

parce qu'ils ont la bonheurose !!!!

La maladie du Bonheur

Attention: Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse. L’O.M.B. (Organisation Mondiale du Bien-être) prévoit que des milliards de personnes seront contaminées dans les dix ans à venir.

Voici les symptômes de cette maladie :

Tendance à se laisser guider par son intuition personnelle plutôt que d’agir sous la pression des peurs, idées reçues et conditionnements du passé.

Manque total d’intérêt pour juger les autres, se juger soi-même et s’intéresser à tout ce qui engendre des conflits.

Perte complète de la capacité de se faire du souci (cela représente l’un des symptômes les plus graves).

Plaisir constant d’apprécier les choses et les êtres tels qu’ils sont, ce qui entraîne une disparition de l’habitude de vouloir changer les autres.

Désir intense de se transformer soi-même pour développer ses potentiels de santé, créativité et d’amour.

Attaques répétées de sourire, ce sourire qui dit "merci" et donne un sentiment d’unité et d’harmonie avec tout ce qui vit.

Ouverture sans cesse croissante à l’esprit d’enfance, à la simplicité, au rire et à la gaieté.

Notez bien:

Si vous voulez continuer à vivre dans la peur, les conflits, la maladie et le conformisme, évitez tout contact avec des personnes présentant ces symptômes.

Cette maladie est extrêmement contagieuse. Si vous présentez déjà des symptômes, sachez que votre état est probablement irréversible. Les traitements médicaux chimiques peuvent faire disparaître momentanément quelques symptômes, mais ne peuvent s’opposer à la progression inéluctable du mal.

Aucun vaccin anti-bonheur n’existe.

Comme cette maladie du bonheur provoque une perte totale de la peur de mourir qui est le pilier central des croyances de la société matérialiste moderne, des troubles sociaux graves risquent de se produire, tels que grèves de l’esprit belliqueux, rassemblements de gens heureux pour chanter, danser et célébrer la vie, cercles de partage et de guérison, crises collectives de fou-rire.

http://club-bonheur.org/index.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc
Invité



MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Mer 12 Jan - 16:10

voilà quelqu'un avec qui on peut discuter ! je ne connais pas le "club du bonheur" ni tous ses principes et ses instigateurs, mais au moins voilà quelqu'un qui expose des principes (qui sont ouverts à la discussion je l'espère).

pour commencer j'aimerais comprendre un peu mieux sur quoi repose tes principes. ce bonheur totale dans lequel tu prétends baigner, a-t-il une cause spécifique ? ou est-ce un acte de volonté pur d'un être qui a décidé "je suis heureux en vers et contre tout ? tu parles de "Désir intense de se transformer soi-même", mais j'aimerais savoir d'ou vient ce désir puisque tu dis également que l'individu heureux est incapable de se juger lui même ou de se faire du souci. enfin tes syndrome du bonheur me paraissent discutables. quand on est heureux aime-t-on nécessairement tous le monde sans condition ? n'a-t-on pas besoin de tout, y compris d'un ennemi pour être heureux ? ce genre de questions... lorsque tu auras répondu nous pourrons réellement engager la conversation...
Revenir en haut Aller en bas
le cerveaulent

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Mer 12 Jan - 22:45

Dis moi Doc ! T'es heureux toi ? Smile
a combien de % ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Sous-Marinier

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Mer 12 Jan - 22:46

C'est un homme heureux, il aura surement du mal à répondre à ces questions Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LSD

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 2:06

Je dois m'inquietter de pas avoir des symptômes comme ceux là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernestin sous-marinier

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 2:47

L'haine engendre la colère, la jalousie, l'excès, la culpabilité. L'amour engendre le bonheur, la joie, la satisfaction, l'équilibre. Simple et efficace.
Et pis qu'est-ce tu peux bien foutre d'un ennemi ? (o_O)
Quant à la question sur le désir, selon toi contradictoire avec l'absence de jugement...
Je ne dirais pas qu'on cesse de juger, mais plus précisément qu'on cesse de juger "négativement", il s'agit de toujours juger, mais correctement, justement, de façon équilibrer, en ayant toujours conscient qu'on ne sait pas mais qu'on croit savoir. En faisant de cette croyance une force et non une faiblesse. On cessera de penser "il a fait une erreur" et on commencera à penser "a-t-il vraiment fait une erreur ? si oui, que puis-je faire pour l'aider". Pour le désir, il ne cesse pas, il est juste mieux compris par celui qui désir, on distingue les vrais désirs (en trèèèèès résumé, le désir profond c'est s'épanouir, révéler au monde et soi-même son plein potentiel, tout les vrais désirs en sous des ramifications) des faux désirs (en trèèèèèèèèèèès résumé, le désir faux est le désir... faux, celui qui n'existe pas réellement, qui n'a d'existence qu'artificielle, imaginer à partir de ce qu'on nous fais croire, qui vient de l'extérieur, des autres et non de soi (alias le désir profond de s'épanouir).
Le must du must, ça reste l'intuition. Là, c'est inexplicable, simplemnt... expérienciel haha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc
Invité



MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 13:33

merci de ta réponse pollux mais je préfèrerais une réponse de l'intéressé, je pense qu'il n'aura pas les mêmes choses que toi à dire. cela dit je vais quand même répondre à ceux qui m'ont posé des questions:

Gurvan (si je me trompe pas): oui, je suis heureux, ne t'inquiète pas pour moi. te dire à quel pourcentage serait inutile, parce que de un, c'est vraiment inutile, de deux, ça serait super dur à calculer, et de trois même si je passais des années à calculer ça ne donnerais qu'une valeur totalement subjective, dénuée de sens, et surtout fausse car pour moi le "pourcentage de bonheur" comme tu dis varie constamment d'une fraction de seconde à l'autre.
maintenant permet moi de te poser la même question: es tu heureux ? et même une seconde: sais tu ce qui te rend heureux ?

Sophian: un homme heureux ne sait pas pourquoi il est heureux ? ça me parait douteux... surtout qu'il prétend savoir, il donne des tonnes de conseils pour l'être, mais dés que je lui pose la question tout d'un coup il est trop heureux pour pouvoir répondre ?

LSD: je serais toi ça me rassurerait.

Pollux: je suis content de ta réponse parce que je suis d'accord sur pas mal de points. les 2 premières lignes sont vraies et je nuance juste en disant qu'actuellement le monde est dirigé par la haine et non l'amour, et qu'avant de vouloir imposer l'amour il faut d'abord éradiquer la haine.
que faire d'un ennemi ? c'était une question piège, à la base je voulais la réponse de wakan tankan. l'ennemi est une notion clé du capitalisme, avec la concurrence et tout le bordel, et beaucoup affirme toujours que la concurrence est bénéfique car elle pousse l'homme à se donner à fond. c'est aberrant.
ce que tu dis sur le jugement: je suis vachement d'accord avec toi (c'est pour ça que c'est la réponse de wakan tankan que j'attend car lui avait l'air en désaccord). je me permet juste de dire que puisque ce sont tes principes, pourquoi n'as tu jamais douté de ton savoir ? tu juges que ce que je dis est faux, mais tu n'as jamais fais l'effort de remettre en question ce que tu pensais toi. et si tu l'as fait avant de me dire que j'avais tort, dans ce cas tu échappes encore a ta logique, car je ne crois pas que tu ais essayé de me ramener sur "le droit chemin", enfin de m'aider comme tu le dis si bien (ou alors je m'en suis pas rendu compte).
pour le désir, il se peut que je sois d'accord avec toi mais comme tu le dis, c'est trop résumé, et je n'oserais pas y répondre maintenant.


sur ce j'attends toujours la réponse de l'instigateur de ce début de débat.
Revenir en haut Aller en bas
Ernestin sous-marinier

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 17:58

Bah je continue le dialogue, ça n'empêchera pas Wakan Tanka de répondre (soit dit en passant, peut-être manque-t-il juste de temps).

Euh, comment est-ce que tu compte éradiqué la haine "avant" d'imposer l'amour ?
Comment compte-tu "éradiqué" la haine ?
Comment compte-tu "imposer" l'amour ? (c'est jouer sur les mots je sais, mais l'amour ne s'impose pas, il est juste le bon choix à faire par chacun à chaque moment)
Précisément, pour éradiqué la haine, rien de mieux que de répandre l'amour ! (on a déjà parler de ça sur facebook, on n'était pas d'accord ^^)
Quand au fait que je doive t'aider... Je ne crois pas que tu sois malheureux au sens fort, même si c'est clair que tu n'es pas heureux au sens fort. Philosophiquement, tu es dans une attitude scientifique, logique, analytique, réfléxive etc. (pensée typiquement occidentale, héritière des Lumières and Co.), denoué de spiritualisme (opposé au matérialisme scientifique), d'intuition (opposé au réfléxif) et incapable d'accéder au sentiment d'Amour (opposition à l'impartialité et la neutralité scientifique). Globalement, ta pensée est très occidentale, alors que la mienne est très orientale (bouddhisme, zen, new wave, mysticisme...).

L'un des problèmes dans mon incapacité à t'aider, c'est que tu vois nos point de vue de façon trop contradictoire. C'est une des caractéristique de la pensée logique, "soit une chose est vrai, soit elle ne l'est pas", "une chose ne peut pas être une chose et son contraire" etc. Cette pensée est fondé sur le dualisme (vrai ou faux, concernant le philosophie). Les philosophies orientales évoques beaucoup l'équilibre, et le bouddhsime évoque tout particulièrement le non-dualisme (forme de dépassement des antagoniste par l'équilibre créateur, il ne s'agit pas neutralité, de simple milieu, mais bien d'un "dépassement", on va au-delà de la contradiction pour révéler la symbiose des antagonistes). Bref, ton point ne peux admettre qu'il puisse exister d'autre point de vue, car cela reviendrait à nier ton propre point de vue (on parler bien d'attitude philosophique, pas de point de vue politque ou de ce qu'on peut penser d'un film qu'on a vu). Au mieux, quelqu'un peut avoir un autre point de vue, mais alors il aura tort.

L'un des autres problèmes, c'est que je crois connaître ton point de vue. En fait, je remarque à l'instant, c'est que ce que j'ai décrit au-dessus, ce n'est pas tant "ton" point de vue que celui que j'avais "moi-même" il y a 3ans (approximativement). C'est super intéressant. Je suis convaincu de déjà connaître ton point de vue, ce qui m'empêche de vouloir en apprendre d'avantage sur toi, sur notre relation... Ce qui, pourtant, est bien plus important qu'une divergence de point de vue.

Je crois bien que "le" problème majeur dans mon incapacité à t'aider est un problème de fierté personnel (j'en ai parlé avec Jim, qui avait discuté avec toi -à propos de révolution- au réveillon). Je doit admettre que, précisemment parce que je n'arrive pas à te montrer la pertinence de ma pensée, je suis frustré, et donc "véxé" d'une certaine manière. Je préfère donc dire "Doc ne voit rien" plutôt que "je ne vois pas comment Doc peux ne rien voir". Ainsi, je fais en sorte que le problème que j'ai vis-à-vis de toi vienne de toi et non de moi... (super intéressant, sérieusement).

La seul prise que j'ai sur toi, c'est la théorie. J'expose ma théorie, tu expose la tienne, et l'échange de va pas plus loin, du coup notre échange reste neutre. Notre relation même est neutre. C'est exactement pareil avec Victor. J'aime Gurvan et Jim, et c'est ce qui fait qu'on se comprend parfaitement. Je ne t'aime pas, je t'apprécie certes, mais notre relation ne va pas plus loin. Je t'apprécie, je te trouve intéressant, parce que tu as certaine qualité etc. mais je ne ressent rien envers toi. Le problème est là. Etant donné qu'il n'y a qu'une relation neutre, sans véritable amour (au sens large, on est bien d'accord), il ne peux y avoir de véritable échange, de véritable construction...

(tout ça va en intéresser plus d'un chez les sous-mariniers ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LSD

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 20:17

Pollux: Je suis d'accord avec toi sur ta théorie de l'échange. D'ailleurs je t'aime. Doc je l'apprécie, Jim je l'aime, Gurvan je l'apprécie.

Doc: *Non ça me rassure pas. C'est une sensation qui me manque un peu, j'oublie à quel point c'est intense et orgasmique.
*Je ne suis pas d'accord avec toi Doc. L'amour et la haine ne se contrôle pas donc aucune éradication possible. Si quelqu'un ose me dire qu'il contrôle ses sentiments je me fouterais ouvertement de lui en lui disant que c'est un gros refoulé qui au passage n'a pas vécu ce que l'on pourrait appeler un grand amour, ou une haine enragée. L'amour et la haine sont des passions, moi je suis passionné, et j'assume ce fait de ne pas choisir qui j'aime, et j'assume le fait d'avoir de la rancoeur, parce que c'est humain (même animal). Faut l'accepter c'est comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc
Invité



MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 21:00

Pollux:
comment je comptes éradiquer la haine ? je ne comptes pas l'éradiquer, tu l'as dit toi même c'est impossible. et même si nous ne sommes pas d'accord sur le point du contrôle des sentiments (et encore...) je suis d'accord pour dire que globalement il n'y a pas de réel contrôle possible (pas suffisant pour éradiquer la haine justement). ce n'est pas par le contrôle de la haine que cette dernière disparaitra, c'est par la disparition de ses objets. quand il n'y aura plus rien à haïr, la haine sera vaincue.
mais à l'instant ou j'écris je m'aperçois de la grosse contradiction que tu me mets sous le nez (mais je sais que les contradictions te gènent pas vraiment, c'est ce qui fait que je m'émerveille toujours du temps que je peux passer à discuter avec toi).
on ne peut pas contrôler ses sentiments, alors par quel moyen t'impose tu ton amour universel ? tu as déjà répondu puisque tu dis ne pas m'aimé, ton amour universel est une fable, et celui de Wakan Tanka a peine moins (jusqu'à preuve du contraire), car son seul argument est qu'il est la résultante logique d'un bonheur total (or si on considère que le bonheur est un sentiment, on en reviens à contrôler ses sentiments.
conclusion logique (mot qui ne veut rien dire pour toi): tu es complètement paumé, tu refuses de contrôler tes sentiments tout en les forçant par une sorte d'auto-conviction (que je qualifierais de malsaine) à obéir à une injonction qui vient purement de ta volonté et qui ordonne le bonheur.
et tu vois tout ce que je te dis la ? eh ba je fais tout ce que tu dis mais n'ose pas faire: je t'écoute, je te comprends, je remets en question mes convictions pour éprouver les tiennes, j'en ressort avec ce qu'il y a de meilleur de nos deux convictions, puis j'essayes de t'aider. mais en faite je devrais parler au passé parce que tout ça sont des évènements passés, car j'ai renoncé à t'aider depuis bien longtemps.
bon je m'éloigne trop du sujet même si j'aurais encore à parler. je concluerais donc par une question récurrente de ce topic mais que je me dois de te poser: Pollux, examine ta vie de la façon les plus neutre, la plus objective, la plus honnète j'ai envie de dire, et certifis moi que tu es heureux et que tu ne peux pas l'être plus.


LSD: je te parle pas du bonheur, mais de la bonheurose. personnellement le 1er est mon but et le deuxième quelque chose de très dangeureux.
sur ta deuxième petite étoile, je répondrais: alors c'est nous qui sommes d'accord, mais désolé de te dire ça mais tu es en désaccord avec les autres. pour être honnète je suis pas 100% d'accord avec toi: en réalité il existe des moyens de contrôler partiellement voir totalement ses sentiments, mais c'est méthodes sont malsaines et mènent à tout sauf au bonheur. je rêve d'un monde ou personne n'aurait à se battre contre ses propres sentiments... mais si tu es en désaccord avec Pollux et les autres, c'est parce que eux même, même s'il ne l'admettent, pas prône le contrôle des sentiments. ils croient en un bonheur et un amour sur commande, alors que seul leur volonté leur impose. certe c'est moins malsain que de se forcer à haïr, mais je préfère l'amour "naturel".
enfin, je répond mieux à ta question maintenant qu'elle est plus claire: non tu ne dois pas t'inquiéter de ne pas avoir les syndromes décrits, tu dois plutôt te rassurer, ça veut dire que tu ne "simule" pas le bonheur. ça ne veut pas dire que tu es heureux (ces syndromes n'ont pas grand chose à voir avec le bonheur selon moi), mais au moins tu es relativement sain d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
le cerveaulent

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 21:04

Je trouve que le dualisme et le non-dualisme resument vachement bien tout ça !

Si je devais resumer ma situation, j'ai l'impression d'être bloqué entre les deux, frustré par la pensée occidentale, mais vu que j'y ai toujours été soumis je ne peux me dire pensant orientales.
En fait je pense orientale lorsque l'occidentale me frustre.

Doc : Sache deja que je t'ai posé cette question juste par amusement, je voulais voir ta reaction face a cette question stupide Smile
Un peu comme toi pour L'ennemi, tu connais la reponse, tu attends juste la reaction !
Bref, je suis heureux.
Le bonheur, c'est un peu comme la temperature. Le froid ne se crée qu'en l'absence de chaud, certe par moment il fait plus froid, mais il reste toujours du chaud ! (et dans l'absolu il y a une limite xD)
Donc je suis forcement tout le temps heureux, même si cela est variable =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc
Invité



MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 21:13

vu comme ça on peut aussi dire que tu es tout le temps malheureux à des niveux variables (ça serait le point de vue pessimiste). si tu es d'accord avec ça, tu es d'accord pour dire que ton bonheur varit selon les moments, les évènements, tes pensées... brefs, autant d'éléments internes qu'externes, non ?

pour le dualisme ou non dualisme, non, moi j'aime pas. la questions c'est vérité unique ou multiple.
enfin, je ne suis pas convaincu d'une différence aussi nette entre pensée orientale et occidentale, je parlerais plutôt d'une opposition raison/ésotérique d'après ce que vous m'en dites. cela dit je n'ais rien contre quelques explications sur ce que vous appelez "pensée orientale", afin de réviser mon jugement si c'est nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
LSD

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 21:17

Je reste convaincu qu'on ne peut pas contrôler ses sentiments parce que c'est quelque chose qui nous dépasse.
Si quelqu'un pense avoir réussi, ce n'est qu'une illusion qu'il s'est donné à lui même. Quand on change de sentiment pour quelqu'un c'est soit qu'on est influencé, soit que cette personne à fait/dit quelque chose de bien ou de mal, c'est pas nous qui décidons, en quelque sorte c'est l'autre qui décide, réellement ou inconsciemment.

J'ai déjà été heureux et c'est un sentiment que j'aimerais retrouver parce que c'est vachement orgasmique. Mais c'est facile de simuler le bonheur, extrêmement facile, devant tes amis, ta famille, à la fac, porter un masque est tellement plus agréable pour les autres, sans pour autant se mentir à soit-même parce que l'on est conscient de sa démarche.
(Sauf quand on est bourré cependant, fin personnellement plus rien ne marche dans ces cas là.)

Simuler des sentiments possible (hypocrisie aux autres), simuler le bonheur possible (hypocrisie à soi même), changer ses sentiments de sa propre initiative sans aucun élément perturbateur impossible.

Bon, petite pause LSD ? elephant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le cerveaulent

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 21:29

Ah oui bien sur, je peux aussi dire que je suis tout le temps malheureux !
Et je pensais ne pas avoir à dire que cela variait en fonction des evenements, cela parait evident.
C'est d'une part en ayant connaissance du malheur qu'on peut vraiment connaitre le bonheur.

Pour ce qui est de la pensée orientale, j'ai utilisé ce terme pour montrer une opposition, et je n'ai pas les connaissances aïgues de beaucoup d'autres pensées, donc c'etait plus simple pour tout le monde^^

Mais c'est vrai, Pollux, quand tu dis philosophie orientale, tu y penses vraiment ou c'est pour te faciliter en te projetant dans cet idéal ? xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernestin sous-marinier

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 21:57

J'aime le coup de la température.
Disons que pour toi Doc, l'absolu est neutre, objectif etc. Et le bonheur et le malheur se développe dans le relatif.
Alors que pour moi (et dans une certaine mesure Gurvan me semble-t-il), l'absolu est positif, bienheureux. Le malheur se développe relativement à cet absolu. Dans les philosophie orientale, on dit souvent qu'une chose ne peut exister sans son contraire. Le relatif sert, en quelque sorte l'absolu. Il en est le support. Le bonheur et le malheur sont les deux opposé, qui forme les deux pôles du relatif. L'absolu est ce tout, c'est en quelque sorte la tension qui part du malheur vers le bonheur. Le relatif est dans les diverses phases (globalement, alternance bien/mal). L'absolu est le cycle dans sa globalité, et ce cycle est une sorte de spiral qui tend à l'infini vers le bien.
La pensée occidentale ne supporte pas cela car elle est totalement contradictoire, évidemment.
Dans le bouddhsime, le nirvana est atteind lorsquon romp le cycle bien/mal, lorsque dépasse le realtif, et qu'on parvient à l'absolu, la sereinité bienheureuse.
Métaphoriquement, on peut parler d'un combat perpétuel entre le bien et le mal. On parvient au Nirvana lorsqu'on cesse de vouloir vaincre le mal, qu'on l'accepte, et qu'on place notre désir non dans la victoire mais dans le combat. On ne veut plus vaincre, mais participer au combat en jouant son rôle.
En occident, celui qui s'est le plus rapprocher (et qu'il l'a atteind à sa façon) de cette pensée, c'est Nietzsche, notamment avec Par delà bien et mal et Ainsi parlait Zarathoustra. Déjà, au XXVIIième siècle, William Blake, un poête du XVIIième siècle a publier un recueil intitulé Le Mariage du ciel et de l'enfer. L'idée était de dépasser le couple de valeur bien/mal. Et la volonté de puissance signifiait ce dépassement, il s'agissait de briser le système morale et philosophique, mais surtout de briser le concept même de système (la tradition occidentale qui provoque une pensée structurée, catégorisante, limitante...). La volonté de puissance est, selon moi, ce désir profond, la pensée racine qui est en chaque conscience, qui fait que ces consciences cherche naturellement à grandir, à s'épanouir, à connaître le plus de chose possible, à faire le plus d'expérience possible, sans se limité par les préjugé, les a priori, et plus profondément par un quelconque système de pensée structurant donc limitant. Nietzsche a critiqué la religion parce qu'elle proposait (inquisition and Co. oblige, le Vatican l'a plus imposé que proposé, mais le débat n'est pas là) un paradis supraterrestre en échange de la vie terrestre. La volonté de puissance était est en quelque sorte la foi en la vie ici-bas, le conviction qu'en se libérant de tout ordre morale (contre la religion, contre la morale humaniste aussi), social (contre l'ordre établi, contre la hiérarchie et les statuts sociaux) et phénoménologique (structure de la pensée, comment l'homme pense) on pouvait créer notre paradis, ici, maintenant, dans notre vie sur Terre.
Le non-dualisme et le dépassement, typiquement orientaux propose la même chose, à ceci prêt que ces philosophies le dise autrement parce qu'elles ont un autre passé et d'autre tradition, plus orale, et dont les enseignement se base sur des mythes. Peu importe la manière dont c'est dit, la même y est développée. Tout n'est que question d'interprétation, l'idée étant aussi que chacun y trouve le sens qu'il veut, qui correspond à sa propre manière de vivre, à sa propre expérience de la vie.
Oscar Wilde disait "Définir, c'est limiter", tout est là.[left]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc
Invité



MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 22:00

LSD, quand j'aurais un peu plus de temps je développerais ce self contrôle possible des sentiments dont je parle depuis pas mal de temps, mais juste en attendant: c'est le seul aspect sur lequel tu es pas d'accord avec moi ?

Gurvan: la question c'était pour être sur qu'on était d'accord, j'aime la clarté. et on est d'accord ! mais à moins que ça ait changé, tous le monde ici ne pense pas comme toi, certains (dont wakan avec qui je souhaite discuter) me parlent d'un bonheur total et permanent (la bonheurose), et ça je n'y crois pas.
pour la philo orientale, je veux bien l'éclaircissement de pollux, mais ta définition m'intéresse aussi. pas celle de "philo orientale", celle de ta "seconde" façon de pensée, qui est en "opposition" avec la 1ère, qui est à priori la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Jim Sous-Marinier

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 22:13

Je suis convaincu que l'ont peut faire preuve de passivité face aux sentiments, sans forcément être frustré.
On peut méditer sur la haine qu'on a envers quelqu'un et ainsi la dépasser. Si les sentiments de sont pas contrôlables nos réactions le sont.
Quand à l'amour, je ne pense pas que ce soit une mauvaise situation sentimentale... C'est la qu'il faut se livrer et même apprendre à le faire parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernestin sous-marinier

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 22:39

C'est très long, je m'excuserait pas ^^ ayez un peu de courage !

« L’absurde vient de cette confrontation entre l’appel humain et le silence déraisonnable du monde. »
Camus dans Le Mythe de Sisyphe (1942)

Le monde, en soi, n'a aucun sens, il détient tout les sens possibles en même temps, mais en puissance, c'est-à-dire otentiellement.
C'est la conscience, qui perçoit et comprend ce monde, qui parviendra au Nirvana, à la pleinitude, en créant le sens, en donnant du sens au monde. La conscience, par sa quête de signification, va révéler le sens du monde. Le sens du monde est potentiel, à l'intérieur du monde. La conscience qui perçoit et comprend ce monde va l'extérioriser, le matérialiser en quelque sorte dans le monde, par ces actes et ces création.
Une petite métaphore :
Le monde est un tableau. Le but unique de ce tableau est d'être contempler par un spectateur. Sans spectateur, ce tableau n'a pas de réel existence, il n'existe que potentiellement. Tant qu'il n'est pas contemplé, il ne peut ni être (ne peux être affirmer par une conscience qui le contemplerait), ni ne pas être (ne peux être infirmer par une conscience qui déciderait de ne pas le contempler). Le tableau n'a "absolument" aucune existence (ne parvient pas à l'univers du relatif être/non être). La conscience va venir contempler le monde et lui conférer son existence réel, va faire sortir le monde du potentiel et le jeter dans la réalité, littéralement, la conscience va réaliser, actualiser le monde (en puissance/en acte).
Le but du tableau est d'être contempler par le spectateur-peintre.
Le but du spectateur-peintre est de contempler et recréer (développer et embellir) le tableau. Leur existence respective se justifie l'une l'autre. Seul, chacun n'existe pas.
Le but de la conscience, et donc de l'homme (et autre créature pensante ?), est d'avoir conscience du monde. Le but du monde est d'être le support de cette conscience.
Avoir conscience de quelque chose, c'est donner du sens à cette chose. Et le but est de donner le plus beau sens, la plus grande signification possible. Et sachant que tout est possible, qu'il n'y aucune limite (chaque fois qu'on pose un limite, on peut la dépasser), cette création de sens n'a ni début, ni fin (elle dépasse la structure "temporalisante" de notre conscience qu'on limite), elle est en cours, elle existe totalement dans l'Ici-et-Maintenant.
Ca se rapproche énormément du sollipsisme (la réalité n'est qu'une construction de mon esprit). Chaque être conscient est une part de la Conscience du monde.
Nous sommes chacun une part de la Grande Conscience Cosmique, liés (potentiellement) les uns aux autres, et notre but est de nous développés éternellement en actualisant notre lien et notre Unité.
Nos conscience, séparé les unes des autres, inacrné dans des corps distincts, sont comme du thé dans des tasses différentes. In s'agit du même thé dans chaque tasses, les tasses étant toutes différentes, étant le corps et l'individualité de chacun. Le but étant que le thé de chaque tasse comprenne qu'il est aussi le thé de chaque autres tasses.

C'est pas une preuve scientifique, d'accord ^^ mais il se trouve qu'on trouve une grande félicité à rencontrer des personnes, à découvrir de nouvelles choses, à aimer et à être aimer, et pour résumer à être tous ensemble. Le thé de chaque tasse aspire à être dans chaque tasse. Or tout ce qu'il y a faire, ce n'est pas sortir de la tasse dans laquel il est, mais prendre conscience qu'il est le même thé que dans chaque autre tasse, prendre conscience que le thé qu'il est est déjà de toutes les autres tasses ![left]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu
Invité



MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 23:21

Vous m'exaspérez, tout est pourtant si simple...
Revenir en haut Aller en bas
Ernestin sous-marinier

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 23:31

C'est la peur de ne pas être compris qui nous fait blablater. J't'exaspère hein ! J't'exaspère ! Mouhahaha ! Sois pas exaspéré, tu vas finir par t'exaspérer mec !
T'as raison, ça va carrément mieux quand j'arrête de me prendre au sérieux... Merci mec !
cheers

"Je n'ai jamais eu de réalité pour lui, la condition humaine n'a jamais eu de réalité, c'est un amoureux de la vérité. La vérité, pour lui, c'est uniquement ce qui est fixe, immuable, constant. Ce qui lui est arrivé ce soir c'est sa façon de concevoir l'amour. C'est une consumation. Il a enfin réussi à prendre son pied avec Dieu ! Il a embrassé l'absolu ! Enfin il a été violé par la vérité ! La salope elle a bien failli avoir sa peau..."
Altered States, de Ken Russell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le cerveaulent

avatar


MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   Jeu 13 Jan - 23:40

J'ai bien aimé ce que tu as dit pollux, pour l'histoire du thé et des tasses, c'est beau, c'est cool a entendre "egalité, paternité, fraternité !" (boutade)
J'ai compris ce que tu as dit, j'ai pas compris pourquoi, tu avais sans doute une raison? tu voulais en venir a qqch? ou alors j'suis juste du genre con. (t'en fais pas si c'est là cas, j'en suis l'entier responsable !)

Dieu : tu l'as dit, c'est si simple, pourquoi tu te prends la tête?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: /!\ Avis aux sous-mariniers /!\   

Revenir en haut Aller en bas
 
/!\ Avis aux sous-mariniers /!\
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» besoin de vos avis svp!!
» Xyrem : vos avis ?
» Le verdict est tombé...
» Les vestiges d'une civilisation perdue, découverts sous la forêt amazonienne
» Besoin de votre avis les filles ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
20 000 lieues sous l'Éther :: 20 000 lieues sous l'Éther-
Sauter vers: